Recrues N2 – Ismael Martinez : “Je vais m’adapter progressivement”

Débarqué en provenance de l’UD Alzira durant le dernier mercato hivernal, Ismael Martinez espère bien apporter sa pierre à l’édifice dans l’équipe National 2 de l’AS Saint-Priest.

Mon parcours

« Dans ma jeunesse, j’ai joué au FC Valence, club avec lequel j’ai notamment participé à la Youth League. Après, je suis allé à Elche en 3e division espagnole (2016-2018). Et durant la première partie de cette saison, j’étais à Alzira en D4 ».

Mon arrivée à Saint-Priest

« Mon agent m’a demandé si j’étais tenté à l’idée de jouer en dehors de l’Espagne, je lui ai dit oui. Je suis d’abord venu ici à l’essai pendant quelques jours, et puis j’ai signé à Saint-Priest. Je connaissais Pablo Segui avant de venir, car quand j’étais en Juvenil A à Valence, il jouait une catégorie en dessous, parce qu’il a un an de moins que moi, mais j’ai vécu avec lui au centre de formation. Adria Sabater, je ne le connaissais pas, j’avais juste joué contre lui en Espagne ».

Mes objectifs

« Je veux contribuer au plus possible à améliorer le groupe déjà en place depuis le début de la saison. J’espère que l’on va suivre notre bon chemin. Avec notre position dans le classement, on peut avoir de bons objectifs. Mais il faut continuer à travailler pour les atteindre ».

Mes débuts à l’ASSP

« Les débuts n’ont pas été les meilleurs possibles à cause des résultats de l’équipe, avec une défaite contre Pontarlier (0-1) et un nul contre Endoume (2-2) ».

Les différences entre la France et l’Espagne

« Ici, la vie est assez calme. Pour dire la vérité, cela n’a pas été dur de s’adapter. Le jeu français consiste en beaucoup de contre-attaques et de va-et-vient. En Espagne, le jeu est plus tranquille, avec plus de contrôle du ballon. Mais bon, il faut s’adapter. Je dois travailler physiquement, car ici c’est beaucoup plus physique. Mais je vais m’adapter progressivement ».

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.