Actuellement relégable à la 12e place du Groupe C, l’équipe U17 National de l’AS Saint-Priest jouera une partie de son avenir à ce niveau au cours du mois de février. Avant la réception de Montceau, prévue ce samedi 10 février à 16h au Stade Jean Bouin, l’entraîneur Ghislain Anselmini fait un point général.

Le bilan de 2017

« Il y a de l’amélioration, mais ça reste insuffisant par rapport aux objectifs du club en U17. Il y a du mieux car on avait débuté par sept défaites d’entrée… Ce qui signifie donc qu’on a marqué 14 points lors des 11 dernières journées, ce qui est pas mal. Mon équipe me surprend à la fois en bien, avec des succès contre Valence et Auxerre notamment, mais aussi en moins bien… Il faut trouver une régularité ».

La reprise en 2018

« Compliquée… On a repris avec une défaite logique contre l’Olympique Lyonnais (0-5). Après, on a fait un bon 0-0 contre le FC Lyon. C’était un beau match. Chaque équipe a montré de belles choses. De notre côté, on a été solide défensivement. Mais on est retombé dans nos travers à Clermont le week-end dernier (0-4), en prenant notamment trois buts en 30 minutes… C’est dommage ! ».

L’objectif de la deuxième partie de saison

« Un seul mot : le maintien. C’est primordial pour le club ! On a deux matchs très importants à jouer lors des prochaines semaines, contre Montceau et Besançon. En cas de succès, on pourrait retrouver la confiance qui nous manque depuis le début de la saison. Mais ces deux rencontres ne seront pas décisives pour autant, car si on gagne deux matchs et qu’on perd les six suivants après la trêve, on descend quand même… Dans l’absolu, on aimerait prendre six points sur les deux matchs de février. Mais ce sera difficile. On veut d’abord gagner contre Montceau pour attaquer le match contre Besançon avec un bon état d’esprit et pour se mettre un peu à l’abri d’un point de vue comptable, car si on gagne, on relèguerait Montceau à quatre points ».

La lutte pour le maintien

« Elle se fera à cinq. On reçoit donc les deux derniers clubs. Puis on ira fin mars à Moulins, où ce n’est jamais facile de gagner… Et on accueillera Evian lors du dernier match. On a donc notre destin entre nos pieds, et on espère avoir quatre points d’avance sur l’ETG avant le dernier match pour l’aborder dans la sérénité ».

Le match contre Montceau

« Au match aller, on avait perdu 1-5… On prend cinq buts en une mi-temps, en lâchant un peu dans la tête. Montceau a un joli potentiel offensif. Ce ne sera pas une revanche par rapport à l’aller, car c’est un concurrent direct. Donc ce sera juste important de prendre les trois points ».

La section sportive Jean-Leroy

« Le district du Rhône est donc en finale pour la première fois depuis 1999. C’est une bonne chose d’aller à Clairefontaine. C’est une reconnaissance du travail bien fait, avec Sylvain Richard (CRD) et le staff. Dans ce groupe composé de U16, de U17 et de U18, il y a une vingtaine de joueurs de Saint-Priest. Donc ça les met en valeur, c’est bien. C’est eux qui se sont qualifiés. Lors de cette finale fin mars, on sera opposé à Rennes, Meaux et Boulogne-sur-Mer. L’objectif, c’est d’être champion de France bien entendu ».