Arrivé en 2014 à l’AS Saint-Priest, Yanice Charcosset quittera le club sang et or à l’issue de cette saison. Avant son dernier match à la tête des U15 Elite, face à Bourg-en-Bresse dimanche, il fait donc le bilan complet de son passage en terres san-priotes.

Le bilan de la saison

« Le principal objectif a été assuré, avec la validation du maintien, la semaine dernière contre le FC Lyon (0-0). On n’a jamais été en réel danger car on a toujours eu des points d’avance sur la zone rouge, mais il a fallu attendre longtemps avant de valider définitivement ce maintien. Au classement, on va terminer dans la deuxième partie de tableau. On a vécu la saison attendue, avec des hauts et des bas. Mais le classement ne récompense pas tellement notre saison. On a été performants et solidaires défensivement avec 27 buts encaissés, soit le quatrième meilleur total de notre championnat. À contrario, on a eu du mal au niveau offensif. On a marqué 25 buts, ce qui est peu… Malgré tout, nous avons souvent su avoir la possession et mettre en place un style de jeu qui nous est propre, mais sans réussir à aller au bout des actions. On a manqué de justesse et de réalisme dans la surface adverse bien souvent.

Le Tournoi International de Neuville ? Dans ce Tournoi, on a été de nouveau bien en place défensivement et cette fois-ci réaliste devant, ce qui nous a permis notamment de battre Porto et d’accrocher Dijon. On termine septième. Faire un quart de finale à Neuville, c’est très bien pour un club amateur ! En plus, il n’a pas manqué grand-chose pour réaliser l’exploit face à Dijon, avec une défaite aux tirs au but… ».

Les plus et les moins de la saison 2017-2018

« Le meilleur moment ? Notre victoire contre l’OL lors de la phase aller en octobre (3-2). Outre un succès contre un club pro, qui termine champion avec cette seule défaite sur la saison qui plus est, ce match a été plein de rebondissements et on a fait preuve d’une grande solidarité et de beaucoup de générosité. C’est un match symbole, et un joli clin d’oeil pour nous.

Le pire souvenir ? La défaite 0-3 contre Valence en fin d’année 2017. On a été inexistant à tous les niveaux. Ce match a au moins eu le mérite de réveiller tout le monde avant 2018, car on a bien redémarré ensuite ».

Le dernier match à Bourg-en-Bresse, dimanche à 13h

« On souhaite garder la solidité défensive qui nous caractérise cette saison. Mais l’objectif est aussi de prendre du plaisir pour notre dernier rendez-vous, et j’aimerais qu’on arrive à proposer du jeu et marquer quelques buts. Prendre trois points sur ce match permettrait de grappiller une ou deux places au classement, ce qui serait une belle récompense pour tout le groupe qui a fourni beaucoup d’efforts tout au long de la saison ».

Mon départ de l’AS Saint-Priest

« À l’issue de la saison, je quitte donc Saint-Priest. J’ai passé quatre bonnes saisons à l’ASSP. Je retiens surtout le positif, avec des émotions fortes. J’ai appris beaucoup de choses en côtoyant différentes personnalités au sein du club. J’ai travaillé dans de bonnes conditions, avec de bons joueurs, et à un haut niveau. J’ai été content d’être salarié ici, et d’ailleurs, je remercie le président Patrick Gonzalez, qui m’a fait confiance en me confiant ce poste à responsabilité. Le club m’a permis de me construire humainement et sportivement.

Je suis content du travail accompli avec mes différents staffs. Que ce soit avec Romain en 2015, dont j’étais l’adjoint, puis avec Touti ensuite pendant deux années, et aux côtés de Valentin cette saison, ils m’ont tous permis de travailler comme je le voulais, tous m’ont accompagné et soutenu, et je les remercie pour ce qu’ils m’ont apporté !

Chaque génération est différente, et chaque saison, j’ai pris beaucoup de plaisir à entrainer. Avec les 2000 lors de mes débuts, ça a été compliqué, mais on s’est finalement maintenu en toute fin de saison, en battant notamment l’OL (4-0). Les deux saisons suivantes ont été plus aisées sportivement puisqu’avec la génération 2001, on termine quatrième du championnat et sixième au Tournoi de Neuville. L’année dernière avec la génération 2002, on a terminé cinquième avec une génération très agréable à entrainer. Cette année, ça a été de nouveau plus difficile car on va donc terminer dans la deuxième partie de tableau, mais ça ne remet pas en cause le travail et les progrès effectués par les joueurs. En tout cas, chaque saison a été riche en émotions, et j’ai eu la chance d’entraîner de bons joueurs et de bons mecs. Je garderai un bon souvenir de chacun d’entre eux et je suis curieux de voir où ils seront plus tard, en Seniors.

Durant mes quatre saisons, j’ai connu des joies, mais aussi des doutes, avec au final, des dénouements souvent heureux. Donc, je garde un bon souvenir de mon passage à Saint-Priest, et je souhaite une bonne continuation à tous les membres de l’ASSP ! ».