R3 – Michaël Napoletano : “Le plus important, c’est l’investissement de chacun au service du collectif”

À la tête de l’équipe Régional 3 de l’AS Saint-Priest depuis la saison dernière, Michaël Napoletano connaît un début de saison assez compliqué. Mais pas de quoi le renfrogner, vu que l’ancien défenseur des Sang et Or prône un discours positif avant le déplacement à Valence.

Le travail estival

“L’été dernier, on a renouvelé l’effectif à 70 %, avec des nouveaux joueurs, mais aussi à cause de départs inattendus. Deux joueurs sont notamment partis vers des clubs pros, dont Mpemba Ntambu à Grenoble. On a fait un recrutement qui suit la politique du club, en faisant venir de jeunes joueurs avec du potentiel, à qui on a proposé un projet sur 2-3 ans.

La préparation estivale a été réussie, même si on a souvent du s’adapter dans les séances, avec la R2 et les U19. Les matchs amicaux ont permis de tester un nouveau projet de jeu, basé sur celui de la N2. L’axe de travail, c’est le 4-3-3, avec de la maîtrise technique et de la qualité dans les transitions”.

Le début de saison

“On a commencé avec une défaite à Saint-Marcelin (0-1). On connaissait le contexte particulier qu’il y a là-bas. Malgré la défaite, on a fait notre meilleure prestation du début de saison, avec une domination totale, autant sur un plan technique que physique. On perd sur un penalty. Le deuxième match, on a gardé les bonnes choses pour gagner contre la Trinité (3-1). On a répondu présent dans l’impact et dans le défi tactique.

À Chabreuil (1-3), on a perdu dans un contexte spécial, avec un terrain dans un très mauvais état. Cela n’excuse pas le revers, et on perd logiquement, car on a baissé les bras mentalement tout en étant battu dans le combat athlétique. J’attendais une réaction contre Chateauneuf, mais on perd encore (2-3), en restant dans les mêmes travers… On a fait une belle entame de match, on gagne 1-0, puis on arrête de jouer, on oublie les consignes, et on prend des buts sur de grossières erreurs individuelles…”.

Le match à Valence B, samedi à 18h

“Dans le cadre de ma formation au BEF, j’apprends beaucoup de choses sur la psychologie avec les joueurs. Donc après la défaite du week-end dernier, j’ai jugé qu’il n’était pas nécessaire de descendre les joueurs plus bas que terre. Au contraire, on a essayé de sortir la tête de l’eau pour retrouver de la confiance. Cela est passé par des jeux en début de semaine, et on a revu des sourires à l’entraînement. La préparation de ce match a donc été basée sur un discours positif.

Pour le match à Valence, contre le premier, il faudra avant tout gagner les duels en mettant plus de détermination dans nos actions. Le plus important dans le foot, c’est l’investissement de chacun au service du collectif. Je ne crains pas cette rencontre, car Valence joue au ballon. Et avec l’enjeu, les joueurs vont se mettre au niveau”.

Les objectifs

“Comme j’ai dit aux joueurs cette semaine, la saison est encore longue. L’objectif, c’est le maintien. Quand celui-ci sera assuré, on pourra intégrer les U19 en vue de la saison prochaine. Car il ne faut pas oublier que la R3, ça reste dans le processus de formation pour les jeunes de Saint-Priest, sachant que notre effectif a 22 ans de moyenne d’âge. J’aimerais qu’on joue les premiers rôles, surtout qu’on se rend compte que nos adversaires ne nous sont pas supérieurs techniquement, comme l’était Annecy Le Vieux l’an dernier. Par contre, les autres équipes sont peut-être meilleures dans la concentration, l’investissement et la rigueur. Tout cela se travaille chaque jour tout au long de la saison.

Avant la trêve hivernale, j’aimerais qu’on se situe dans le Top 5. On ne doit plus perdre à domicile, et faire des résultats à l’extérieur pour atteindre notre but le plus rapidement possible”.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *