Président de l’AS Saint-Priest depuis 2015, et réélu pour deux ans en fin de saison dernière, Patrick Gonzalez a de très grandes ambitions pour le club sang et or. Dynamique et déterminé pour mener à bien sa tâche, le président fait un point complet sur l’ASSP en ce début de saison 2017-2018.

Le bilan de la saison dernière

« Concernant le jeu réduit, des U6 aux U13, on a assisté à de belles prestations de la part de toutes les équipes. Les enfants, les parents et les éducateurs ont œuvré pour que le travail se fasse dans de bonnes conditions. Et les résultats ont été bons en championnats et en tournois. Mention spéciale aux féminines, qui ont terminé premières de leur championnat. Pour les U14-U15, l’objectif a été rempli avec le maintien. Les U16 ont connu un départ compliqué en U17 Honneur avant de se maintenir en terminant à deux points de l’OL. Pour les U17 National, on a vu une très bonne saison avec un maintien assuré dès le mois de janvier et une sixième place finale. Les U19 ont fait un très beau parcours en étant champion en Honneur avec plus de dix points d’avance, mais ils ne montent pas… C’est un scandale, il faut que la fédération et la Ligue changent le système de montée en U19 National, car c’est impossible de monter en Rhône-Alpes, la meilleure région footballistique en France avec l’Ile de France. La PHR et la HR ont assuré l’essentiel avec le maintien. Et l’équipe première est montée en National 2 avec un beau collectif et un bon staff ».

Les objectifs pour cette saison

« Pour le National 2, on veut jouer le haut de tableau, et si possible viser la montée en National 1. Mais en premier lieu, il faut assurer le maintien le plus rapidement possible, et ce sera compliqué dans cette énorme poule. Après, on souhaite que nos U19 montent en National, et que l’équipe réserve monte en Régional 1 ».

Le projet sportif

« Dans les cinq ans qui arrivent, on veut monter en Ligue 2. Ce sera difficile, mais c’est l’objectif. Et on veut aussi que les deux équipes seniors montent de division pour réduire l’écart entre les équipes 1, 2 et 3. Avec l’aide de tout le monde, des joueurs aux dirigeants en passant par les salariés, les bénévoles et les membres du comité directeur, on souhaite faire évoluer le club d’une manière positive ».

Le nouveau stade

« Les travaux vont bientôt commencer puisque la pelouse du Stade Jacques Joly va être refaite à partir du 5 septembre, et ce pendant deux mois. Après, on refait toutes les infrastructures du complexe, avec une toute nouvelle tribune moderne, et deux terrains synthétique derrière. Les travaux se termineront en juin 2019. Ce nouveau stade était une obligation. Cela va nous permettre d’attirer du monde, surtout que la ville de Saint-Priest s’agrandit ».

Les axes de développement du club

« Le club veut axer sa politique autour de la formation et de la pré-formation. Cette année, une dizaine d’enfants du club partent vers des centres de formation (Auxerre, Metz, OL, ASSE, Monaco, Dijon et au Maroc). C’est important pour l’image du club. Après, on souhaite aussi développer le football féminin. En termes de licenciés, l’augmentation se situe entre 5 et 10 % par rapport à la saison dernière, au cours de laquelle on avait 520 joueurs ».

Le partenariat avec l’ASSE

« On est heureux d’être le partenaire de l’AS Saint-Etienne. Ça se passe très bien, et notamment avec Roland Romeyer, le président du directoire du club du Forez, avec qui j’ai de bons rapports. Avec les arrivées de Julien Sablé à la tête du centre de formation et de Jean-Marc Barsotti à la présidence de l’Association ASSE, le partenariat suit sa lignée. Et c’est bien pour l’ASSP ».

Le premier bilan et l’avenir de la présidence

« Le bilan est positif au niveau financier et structurel. On a un vrai projet sportif. Sur les deux ans à venir, on veut structurer encore plus le club. Et la mairie nous aide pour cela, avec un remerciement particulier pour le maire Gilles Gascon et son adjoint aux sports, Eric Lemaire. On veut professionnaliser notre amateurisme ! ».