N2 – AS Saint-Priest vs Toulon : Casser la mauvaise dynamique

Ce samedi 9 mars, à 14h30 au Stade Jacques Joly, l’AS Saint-Priest reçoit le Sporting Club de Toulon dans le cadre de la 21e journée de National 2.

Après une bonne première partie de saison, le club san-priot vit un début d’année 2019 compliqué. Avec une seule victoire au compteur lors des huit derniers matchs, la troupe de Lionel Bah est redescendue dans la hiérarchie au classement. Désormais septièmes de N2 à dix points du leader, Annecy, après 20 journées, les Sang et Or auront bien du mal à jouer la montée.

Mais tout est possible dans le foot, tant que rien n’est défini mathématiquement. Pour continuer à y croire un peu, et dans l’objectif aussi de rester dans la première partie de tableau avant de jouer contre les réserves de l’OM et de l’OL, l’ASSP devra faire un bon résultat contre Toulon.

L’adversaire : Sporting Club de Toulon

De retour dans la quatrième division française depuis 2016, Toulon est un club qui compte sur la scène nationale. Ayant disposé du statut professionnel à plusieurs reprises durant son histoire (1945-1947 / 1948-1993 / 1996-1998), la formation fondée en 1944 joue clairement la montée en N1. Troisième de N2, à cinq points d’Annecy mais avec un match en moins à jouer contre le second Fréjus, les Azurs et Or sont bel et bien dans la course.

Invaincu depuis la mi-décembre, La Rascasse viendra donc à Saint-Priest avec l’ambition de faire coup double après sa victoire à l’aller en septembre (3-2). Sauf que l’ASSP se battra jusqu’au bout pour éviter ce dénouement face au Sporting, avec l’idée de mettre fin à sa disette à Joly, une antre où les Jaunes et Rouges n’ont plus gagné depuis le mois de novembre.

Le joueur à suivre : Sofiane Bendaoud

Cadre de la N2 depuis plusieurs saisons, Sofiane Bendaoud ambitionne de remettre son équipe dans le droit chemin ce week-end.

Auteur d’un but et de deux passes en 14 matchs de championnat cette saison, le milieu de terrain de 26 ans veut confirmer sa bonne forme du moment contre Toulon, un mois après avoir été décisif à Endoume (2-2).

La conf d’avant-match

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *