À l’AS Saint-Priest depuis plus de 35 ans, Mohamed Slimani fait partie des meubles du club. Après une courte carrière de joueur au CASCOL jusqu’en 1963, Slim s’est pris de passion pour la formation sang et or, où il gère de très nombreuses choses. Entretien avec l’un des doyens de l’ASSP.

Mon rôle au sein du club

« Je suis au club depuis 1982. Je suis arrivé en tant que membre de la commission animations. J’ai fait 10 ans dans ce rôle. On s’occupait d’organiser le lotto, le repas dansant, la tombola pour le ballon du match…etc. Quand le responsable de ce groupe est parti, je l’ai remplacé, et ça fait maintenant 24 ans que je m’occupe de cette commission. Chaque année, on organise deux concours de coinches, dont un qui aura lieu ce vendredi 17 novembre, un lotto, et un vide grenier (8e édition).

En premier lieu, je suis membre du Comité Directeur. Je suis aussi dirigeant puisque j’accompagne les U17 National depuis six saisons. Je m’occupe de l’administratif, je gère les maillots, en les lavant par exemple. Et j’apporte mon expérience auprès de Ghislain, le nouvel entraîneur, qui n’hésite pas à me demander de l’aide pour la gestion globale. Je lui donne mon avis vu que je connais le niveau, mais au final, c’est lui qui tranche. Avant, j’ai aussi été dirigeant des U5 aux Seniors. J’ai fait toutes les catégories, en doublant même certaines années avec deux équipes quand mon fils jouait en U12, U15, U17, et en Espoirs. Ça faisait de gros week-ends sur les terrains. En plus, j’ai été éducateur chez les petits pour dépanner sur quelques périodes.

Je suis aussi responsable des équipements depuis 24 ans. Je passe les commandes, je les réceptionne, et je les distribue aux membres du club. Au total, ça fait plus de 3 500 produits à gérer chaque année. C’est une grosse charge de travail. En outre, je suis responsable du Club House, où je m’occupe de la fermeture quand il y a des réunions par exemple. Et je gère enfin la pharmacie. Chaque équipe a une trousse, et je m’occupe de racheter les médicaments manquants avant les matchs du week-end dans une pharmacie partenaire de la ville ».

Coinche Novembre2017

Mes anecdotes à l’ASSP

« Mon meilleur souvenir, c’est notre victoire en 32e de finale de la Coupe de France contre Auxerre en 2001. On avait gagné l’AJA de Cissé à Gerland aux tirs au but. C’était un moment magique !

Être accompagnateur en U17 National, ça me permet de voyager à travers toute la France. Pour occuper ce rôle, il faut avoir du temps de libre. Mais j’aime ça, j’éprouve beaucoup de plaisir à suivre cette équipe chaque saison.

Je n’ai pas de pire souvenir au club… J’ai connu que du plaisir, même s’il y a eu des déceptions bien entendu, avec des défaites, mais cela fait partie du jeu.

En tant que bénévole, j’ai été récompensé deux fois en recevant la médaille du Ministère des Sports et de la Jeunesse en 2005, et celle de la Ville de Saint-Priest en 2017. Ce sont de très bons moments ».

GROUPEU17

Mon avis sur le projet du club

« Depuis que je suis là, le club a toujours joué à un bon niveau. Les infrastructures ont changé. La gestion d’une équipe a aussi évolué, car avant il n’y avait que l’éducateur et le dirigeant. Maintenant, il y a le préparateur physique, l’entraîneur des gardiens et l’adjoint en plus. Et c’est bien !

Le projet du club est de se professionnaliser vers la Ligue 2 sur le long terme. On attend la livraison du nouveau Stade Jacques Joly avec grande impatience ».