Au sortir d’une belle saison avec un maintien assuré très tôt dans l’année, les U17 Nationaux ont rendu une copie plus que satisfaisante. Au contact de grosses écuries professionnelles comme l’Olympique Lyonnais et l’As Saint Etienne pendant dix journées, l’écart s’est fait sentir sur la fin de saison. Retour sur l’exercice 2016-2017 des jeunes de Samir Ghemmazi et Abdelaziz Boudaoud.

 

Des débuts tonitruants

En ce dimanche 28 août, c’est sur sa pelouse du Stade Jacques Joly que l’AS Saint Priest entame sa saison. La première équipe à se dresser face aux U17 Nationaux se nomme le Villefranche F.C. Elle gardera un souvenir amère de ses débuts face à nos sang et or puisqu’elle repart de chez elle avec un cinglant 7 à 1. Du côté des san-priots, c’est la communion avec le public qui s’était déplacé nombreux cet après-midi-là.

Forts de leur succès, c’est avec le plein de confiance que les joueurs se déplacent sur la pelouse de Dijon F.C.O, un des gros clubs professionnels de la poule.

Victorieux lors de leur premier match face au Puy Foot 43 (ndlr 1-2), les dijonnais veulent confirmer sur leur pelouse. Au terme d’un match intense et engagé, avec de nombreuses occasions de part et d’autres, c’est l’AS Saint Priest qui l’emporte 2 buts à 1.

 

Attendus au tournant

Avant de recevoir le Besançon Racing pour le compte de la troisième journée, les rouge et jaune sont premiers de leur championnat. Chaque équipe a donc à cœur de battre la surprenante et fringante équipe san-priote.

Malheureusement, la série s’arrête ici avec un nul concédé à domicile (1-1).

Il faut relancer la machine à victoire et cela passe par la réception de la solide formation d’Evian TG. Au terme d’un match prolifique et spectaculaire, avec des équipes qui se sont découvertes, le score final est de 4 buts partout. Des regrets certes, mais avec une physionomie pareille, la balance aurait pu pencher du côté des savoyards.

AS Saint Priest-Clermont Foot 63 ; c’est l’affiche de la cinquième journée. Face à leur public, les sang et or veulent réagir, mais c’est la déroute. Défaits 2 buts à 1, les joueurs de Samir Ghemmazi dégringolent au classement et se retrouvent à la 7ème place.

La pression était trop forte pour ces jeunes-là, qui n’ont pas su confirmer leur tonitruant début de saison.

Avant d’entamer son marathon face aux grosses équipes, où il sera plus difficile d’engranger des points, c’est le Puy Foot 43 qui se dresse sur la route des pensionnaires du Stade Jacques Joly. Mal classés et en difficulté sur sa pelouse depuis le début de la saison, c’est logiquement que les Auvergnats se voient infliger une lourde défaite par Saint Priest (2 buts à 5).

 

Place aux grosses affiches

Si les épreuves qui attendent les hommes de Samir et Abdelaziz semblent difficiles, elles ne sont pas insurmontables. Les clubs professionnels caracolent en tête du championnat et font figure d’intouchables, raison de plus pour l’équipe san-priote de venir s’immiscer à la table des grands.

Au menu,  la réception de l’A.S.P.T.T Dijon et du F.C Annecy avant un déplacement sur la pelouse de l’O.L puis la réception de L’ASSE et du F.C Lyon. Autant dire que la tâche ne s’annonce pas simple et qu’il est important de prendre des points dès le premier match face aux dijonnais.

Sur sa pelouse, l’AS Saint Priest entame bien son match et concrétise logiquement sa domination en ouvrant le score. Résistants et bien place, leurs adversaires d’un jour parviennent à revenir au score. A force de multiplier les occasions dans la partie de terrain adverse, Dijon cède et encaisse un second but. Ils ne reviendront pas au score. Première victoire pour les jeunes sang et or qui entament de la meilleure des manières ce marathon.

Le second épisode de cette saga se joue à nouveau à domicile. L’adversaire n’est autre qu’Annecy, solide troisième de ce championnat. Sur une pelouse qui commence à se clairsemer, ce sont les rouge et jaune qui marquent dès la 5ème minute. Bien installés dans le match en première mi-temps, il leur faut résister aux assauts des auvergnats. C’est en deuxième mi-temps que l’équipe craque et concède un but. Les deux équipes ne se départageront pas au terme du temps réglementaire, le F.C Annecy repart avec un bon nul.

U 17 OL

Novembre est déjà là… Le prochain adversaire à affronter l’A.S.S.P  est surement le plus prestigieux ; l’Olympique Lyonnais. Le club phare de la région se bat en tête du championnat, aux coudes à coudes avec l’A.S.S.E et le Dijon F.C.O. L’équipe est prévenue, il va falloir se battre.

Sur la pelouse du centre de formation de l’O.L, Saint Priest prend l’eau et concède une large défaite, 4 buts à 1. Si les rouge et jaune n’ont pas démérité en première mi-temps, le rythme imposé en seconde période par les lyonnais était bien trop intense.

Pas au niveau face à Lyon, les jeunes hommes de Samir Ghemmazi entendent bien l’être face au rival : l’A.S.S.E.

Beaucoup de supporters stéphanois avaient fait le déplacement au Stade Jacques Joly. Ils ont vu leurs jeunes malmener les hôtes pendant la première mi-temps et logiquement ouvrir le score. La deuxième mi-temps fût bien plus équilibrée. Alors que l’on se dirige vers une seconde défaite consécutive pour les san-priots, l’attaquant Georges égalise à 8 minutes de la fin. Le score en restera là, c’est un bon point pris pour l’équipe. Les verts quant à eux accusent le coup et voit la possibilité de partir seul en tête du classement s’éloigner.

 

Le dernier match de ce programme chargé se déroule dans le 8ème arrondissement lyonnais, face à une équipe du F.C Lyon qui effectue un parcours en championnat similaire à Saint Priest. C’est donc, sur le papier, une rencontre équilibrée à laquelle nous allons assister.

Biens en place tactiquement et surs de leurs forces, les deux formations se rendent coup pour coup sans jamais trouver le chemin des filets. Au coup de sifflet final, le score est nul et vierge, statut quo au classement.

 

Se rassurer, et vite !

Au sortir de cette série de grosses affiches, l’A.S.S.P n’est pas au mieux.

Il reste quatre matchs aux jeunes pour relever la tête et espérer passer des fêtes de fin d’année sereinement, sans se préoccuper des adversaires derrière eux.

Cela commence mal car l’A.S Montferrand vient l’emporter par le plus petit des scores, 1 à 0.

Dos au mur, il faut très vite montrer un nouveau visage sous peine de vivre une fin de championnat très compliqué.

C’est chose faite avec une victoire sur Aurillac (ndlr : 1-2) puis face au Dijon F.C.O (ndlr : 2 à 1) qui finira l’exercice 2016-2017 en seconde position. Cette équipe a du cœur, elle nous a fait peur et rien n’est joué car les équipes de derrière ont recollé au wagon.

Capables de perdre des points facilement à domicile, la première partie de championnat U17 s’est déroulé en dents de scie pour les jeunes rouge et jaune.

 

Un retour aux affaires compliqué

Fragilisés par une première partie de championnat qui a vue les grosses écuries professionnelles dominer la compétition, l’A.S.S.P se doit de prendre des points rapidement afin de se maintenir le plus tôt possible.

Il faut croire que les fêtes ont été mal digérés car la formation de Saint Priest enchaine deux défaites consécutives. La première face à Evian sur le score de 0 à 1 puis chez le voisin auvergnat de Clermont, sur le même score. Ce sont deux vraies contre-performances contre des équipes à la portée du groupe.

Victorieux face au Puy Foot 43, on croit les rouge et jaunes repartis sur une lancée de victoires, mais ce n’est qu’une passade. Saint Priest retombe dans ces travers face à l’A.S.P.T.T de Dijon (1-0) , sauve le nul à Annecy ( 1-1) et en encaisse 3 sur la pelouse du Besancon Racing .

 

Dernière ligne droite 

Mars 2017. L’écart s’est creusé dans ce championnat, avec le peloton de tête qui s’est détaché pour se disputer le titre de champion, le ventre mou du classement avec l’A.S.S.P puis les reléguables, qui peuvent encore jouer les trouble-fêtes dans cette fin de saison.

C’est dans ce contexte là que l’Olympique Lyonnais se déplace sur la pelouse municipale du Stade Joly. Mathématiquement pas sauvés, la victoire est impérative pour les hôtes.

Les joueurs sont motivés et appliqués. Ils livrent une prestation de haute volée avec un match dominé de bout en bout. Victoire ! 3 buts à 2, l’équipe mérite cette victoire et montre qu’elle est capable de faire de très belles choses.

Ce match remporté face au cador lyonnais permet de maintenir mathématiquement l’A.S.S.P en Nationaux.

U 17 2Toujours solidaires dans une poule très relevé, les U17 Nationaux ont réussi à se maintenir.

Le groupe U17, composé d’une vingtaine de joueurs, va laisser au repos quelques cadres et permettre à des joueurs plus frais de s’exprimer pour ces derniers matchs.

Avec une équipe U16 qui possède un groupe de qualité, homogène et rempli de bons joueurs, c’est tout logiquement que les entraineurs et le staff décident de « faire tourner » et de donner leur chance aux plus jeunes.

 

C’est donc une fin de saison sous le signe de l’apprentissage et du futur que va vivre l’équipe.

L’avenir est toujours aussi prometteur à l’AS Saint Priest avec des U17 Nationaux qui joueront crânement leur chance l’année prochaine pour se hisser sur le podium.