À 25 ans, Yanice Charcosset occupe une place centrale au sein de l’AS Saint-Priest, où il est responsable de la pré-formation et coach du groupe U15. Avant d’affronter l’Olympique Lyonnais samedi, il s’est présenté tout en faisant un point complet sur la saison en cours.

Présentation

« Je suis salarié à l’ASSP depuis deux ans. Je m’occupe de la pré-formation (des U12 aux U15) tout en entraînant les U15 Elite. Avant d’arriver à Saint-Priest en 2014, j’ai fait deux saisons à l’Olympique de Saint-Etienne. En dehors, je joue aussi au foot à Paray-le-Monial en HR. Après les matchs de mon équipe le samedi, je rentre donc en Saône-et-Loire le dimanche pour jouer. Cela crée un bon équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ».

Philosophie de jeu

« Avant tout, je refuse d’avoir un jeu stéréotypé. Mes joueurs doivent être capables de déstabiliser l’adversaire via plusieurs procédés : soit avec de la possession et des déséquilibres, ou avec un jeu rapide dans les espaces… J’aime quand le ballon ressort proprement de l’arrière, mais pas que. De toute façon, je dois m’adapter à notre championnat, qui est très difficile, avec notamment des clubs pros. En Elite, tout le monde peut battre tout le monde, et ceci nous oblige donc à s’adapter à tous les types de match. On joue en 4-2-3-1, avec une bonne base défensive car en U15, les joueurs sont vite dispersés… Mais le plus important, ça reste l’animation dans le système ».

Premier bilan

« Le bilan est mitigé. On a fait de bons matchs dans le contenu, mais sans les résultats qui vont avec. On manque d’efficacité dans la finition. Soit on ne tire pas, soit on ne marque pas assez pour gagner. Du coup, on ne prend pas les points escomptés… Sans ce manque de réussite, on serait plus haut au classement. C’est dommage, car notre place ne reflète pas nos qualités. Nos résultats mitigés dans la phase retour sont dus à ce manque de réalisme. Cependant, j’apprécie de travailler avec le groupe 2002. L’état d’esprit est bon chez les parents. Et c’est un plaisir de bosser avec des joueurs concernés ».

L’objectif de fin de saison

« On est septième avec un bilan équilibré de 7 victoires, 3 nuls et 7 défaites. Mathématiquement, nous ne sommes pas encore maintenus. Il y a deux descentes. Et il nous reste que des gros matchs à jouer… Donc l’objectif reste le maintien. Mais on aimerait finir dans les six premiers. Cela récompenserait les joueurs, mais aussi le staff. Je tiens d’ailleurs à remercier Touti, l’adjoint, et Valentin, le préparateur physique, qui m’ont bien épaulé tout au long de la saison avec un travail de qualité ».

Le match contre l’OL, samedi 14h à Meyzieu

« En une semaine, on va jouer trois matchs contre l’OL, Rhone Crussol, et l’ASSE. Ce serait bien de prendre six points sur ces matchs-là, avec comme objectif de gagner une rencontre, ne serait-ce que pour se sauver. On est capable de faire de bons résultats. On a des certitudes. On doit prendre match après match en se concentrant sur nous-mêmes. Peu importe l’adversaire, il faut jouer sans peur. Contre l’OL, à l’aller, on a perdu 0-1, mais on aurait dû en prendre cinq… Lyon est déjà champion. Ils joueront chez eux. Ils sont favoris. Mais en jouant notre jeu, on peut les mettre en difficulté. Ce match contre l’OL sera aussi particulier pour moi, car je vais retrouver Cyrille Dolce, mon ancien responsable, sachant que j’ai fait deux stages et une année de préparateur physique à Lyon avec les U15 dans le cadre de mes études en faculté de sport ».

Relation avec les autres équipes du club

« Avec les U14, la relation est permanente, tout simplement parce que certains de mes joueurs redescendent en équipe réserve pour les matchs du week-end. J’essaye donc de faire en sorte de faciliter le travail de tout le monde en donnant les informations le plus tôt possible pour que David organise sa semaine. Et je communique beaucoup avec lui sur les performances de ses joueurs car j’aurais le groupe 2003 la saison prochaine. Avec les U16, on communique moins, mais c’est logique car Cédric a ses joueurs, et les miens ne peuvent pas encore jouer en U17 Honneur. On dialogue plus en fin de saison pour faire la passerelle avant la saison suivante ».

Le tournoi international de Neuville (3, 4 et 5 juin)

« C’est le bonus de la saison. Le but sera de sortir des poules, contre le Torino, Nice et Bourg-en-Bresse, avec une mention spéciale pour la rencontre contre le FBBP 01, qui nous a sorti en quart de finale l’an dernier. C’est un tournoi, c’est un peu aléatoire. On doit aller là-bas avec une ambition sportive tout en donnant une bonne image du club. C’est important. Pour les joueurs, ce sera un moment fort. C’est une superbe expérience ».