Cadre de l’AS Saint Priest depuis son arrivée en 2013, Jean-Pierre Ribeiro dirige cette saison l’équipe séniors PHR aux côtés de Gérald Perez. Avant le match de la peur contre Cluses, samedi à 18h au Stade Jean-Bouin, il s’est confié sur tous les sujets.

Présentation

« En dehors du club, j’ai une société de rénovation générale dans le bâtiment. Cela fait quatre ans que je suis à l’ASSP. J’ai commencé par une année en tant qu’adjoint de la DH et coach des U14 Pro Excellence. Après, j’ai fait deux saisons en tant qu’adjoint en HR avant de devenir entraîneur numéro un bis, avec mon collègue Gérald, de la PHR ».

Philosophie de jeu

« Le jeu est basé sur le collectif. Chaque joueur doit faire les efforts pour les autres. Mon équipe joue en 4-2-3-1. C’est le système le plus équilibré. Les joueurs sont proches les uns des autres. Il y a de la densité de partout, et notamment dans l’entrejeu. Ce triangle de base au milieu permet de bien travailler ensemble. Les lignes doivent ressortir ensemble ».

Premier bilan de la saison

« Cette année, c’est très dur… On a gardé des joueurs du club, mais certains se sont cassés la gueule car le football n’est plus une priorité pour eux. Ils privilégient leur vie professionnelle et privée. En première partie de saison, il y a eu des manques concrets, avec de la non-présence aux entraînements, des absences à cause des blessures, et des joueurs qui lâchent… Et on a aussi de grosses lacunes défensives, avec un manque d’attention et d’agressivité. En fait, on a su élever notre niveau de jeu contre les plus forts, mais pas contre les autres… Le week-end dernier, on a fait un match nul encourageant contre Rachais avec un bel état d’esprit. Depuis deux semaines, il y a une prise de conscience au sein du groupe pour sauver l’équipe. Ça va mieux, pourvu que ça dure… ».

L’objectif

« Il faut se maintenir à tout prix ! Notre but avec Gérald, c’est de laisser l’équipe là où on nous l’a donné, c’est-à-dire en PHR. C’est important. Pour l’instant, c’est le flou pour la descente avec la réforme des championnats. Mais pour se maintenir, il faudra laisser trois formations derrière nous en terminant neuvième. Pour assurer cela, il faudra gagner quatre fois lors des huit derniers matchs. C’est jouable, surtout qu’on va jouer des matchs à confrontation directe contre nos adversaires ».

Relation avec les autres équipes

« L’entente est bonne entre tout le monde. Le mercredi, la HR récupère des joueurs de la CFA2, et par conséquent, de notre côté, on récupère certains joueurs de la HR. De plus, il existe une bonne passerelle avec les U19. Lionel, le coach, nous laisse des joueurs chaque week-end. Et les jeunes viennent avec un bon état d’esprit, et techniquement, ils sont au-dessus ».

Le match contre Cluses, samedi à 18h

« Il faut le gagner, et surtout ne pas le perdre. Le discours, c’est de garder le même sérieux que dimanche dernier. En plus de cela, on va avoir plusieurs renforts venus de l’équipe deux. Donc on doit faire mieux qu’avant en gommant notamment nos errements défensifs. On espère donc un soulagement ce soir… ».